La seule plateforme de crowdfunding pour protéger son épargne

Le fonds de protection a pour objectif de compenser tout ou partie des pertes en capital du prêteur dans le cas d’un défaut de l’emprunteur (prononciation de la déchéance du terme par Prexem). Il permet donc de réduire le risque pour les prêteurs.
Afin d’assurer toute transparence dans son exécution, le fonds de protection est détenu et maintenu par notre Prestataire de Service de Paiement (PSP) sous la forme d’un compte séquestre, qui en garantit le bon fonctionnement dans le seul intérêt des prêteurs.
Le fonds de protection n’est en aucun cas une garantie pour le prêteur de récupérer
les sommes potentiellement perdues en cas de défaut de l’emprunteur.
Les sommes récupérées sont fonction :
Du niveau de risque du projet, qui sera présenté aux prêteurs avant tout financement sous la forme d'un score (A+, A, B+, B, C).

Du montant de protection (non-affecté) calculé et indiqué aux prêteurs dans chaque fiche projet présentée sur le site Prexem. Il s’agit du montant maximum indemnisé dans l’éventualité d’un défaut de paiement par l’emprunteur, somme appartenant collectivement et exclusivement aux prêteurs du projet concerné.

Du capital restant dû au moment du défaut de paiement.

De la somme disponible dans le compte séquestre au moment du défaut. Pour vérifier le montant disponible, cliquez sur le lien suivant : Statistiques.

Exemple d'un projet de 100 000 euros sur 24 mois noté A, qui aurait un montant de protection de 27 778 euros : un particulier qui prête 300 euros a 27,8% de son capital protégé par le fonds de protection dès le début du prêt, 50% au bout de 12 mois et 100% au bout de 18 mois, sous réserve des sommes disponibles dans le fonds de protection.


Important :
Le montant de protection que recevront les prêteurs ne pourra être en aucun cas supérieur au capital restant dû au moment de la prononciation de la déchéance du terme.