Guide du prêteur en crowdfunding

Si des questions subsistent, n'hésitez pas à nous contacter.

1. Y-a-t-il des conditions pour être éligible en tant que prêteur sur Prexem ?

Les prêteurs doivent être majeurs et résidents fiscaux français dans un premier temps.
Note : les dirigeants de Prexem ainsi que ses collaborateurs sont susceptibles de prêter également voire d’amorcer les projets.

2. Comment fait-on pour prêter ?

Après avoir créé votre compte Prexem, vous pourrez choisir directement les projets sur lesquels vous souhaitez investir entre 20 et 2 000 euros par projet.
Par contre, il n’y a aucune limite concernant le montant total de votre portefeuille sur la plateforme Prexem.

3. Comment ouvrir un compte ?

Pour prêter jusqu’à 200 euros vous devez compléter votre profil en renseignant vos informations personnelles.
Pour commencer à prêter aux entreprises, vous devez vous rendre dans votre « tableau de bord » et créditer votre compte soit par carte bancaire, soit par virement en indiquant le montant et en cliquant sur « déposer ». Vous devez déposer minimum 100 euros.
Pour prêter au-delà de 200 euros vous devez fournir vos justificatifs d’identité, de domicile (de moins de 3 mois), ainsi que votre RIB en format pdf ou jpg. Prexem vous demande ces éléments afin de lutter contre le blanchiment d’argent et pour respecter le cadre légal du prêt entre particuliers et entreprises.
Quand votre compte est validé par Prexem vous êtes averti par un courriel. Vous pouvez dès lors prêter autant que vous le souhaitez, dans la limite de 2 000 euros par projet.

4. Comment transférer des sommes de mon compte Prexem vers mon compte bancaire ?

Pour transférer une somme de votre compte Prexem vers votre compte bancaire habituel, Prexem a besoin de votre RIB.

5. Combien puis-je prêter ?

Vous pouvez prêter dès 20 euros et dans la limite de 2 000 euros par projet.
Afin de vous aider à évaluer votre capacité de financement, Prexem met à votre disposition un outil d’analyse.

6. Puis-je prêter à autant de projets que je le souhaite ?

Oui. Prexem vous conseille d’ailleurs de diversifier vos investissements le plus possible pour limiter votre risque d’exposition individuel à un projet.

7. Quand suis-je remboursé ?

Vous serez remboursé tous les mois d’une fraction du capital et des intérêts pendant toute la durée du prêt.
Cet argent perçu chaque mois peut alors être réinvesti sur d’autres projets pour dynamiser votre épargne.
Dans le cas où une entreprise emprunteuse souhaite activer sa clause de remboursement anticipé, vous recevrez sur votre compte le montant du capital restant.

8. Comment sont calculés les intérêts ?

Les prêts émis par les entreprises et souscrits par les prêteurs sur la plateforme sont des prêts amortissables à taux d’intérêt fixe. La fraction d’intérêt étant plus importante au départ, elle diminue au fil du remboursement du capital.

9. Quelle fiscalité s’applique aux intérêts perçus ?

Les intérêts perçus sont considérés comme des placements à revenu fixe. Par défaut Prexem appliquera donc le prélèvement non libératoire de 24% sous la forme d'un acompte fiscal (auquel s’ajouteront 15,5% de contributions sociales).
Si le montant total des intérêts perçus annuellement excède 2 000 euros, le barème progressif de l’impôt sur le revenu s’applique.
Prexem mettra à votre disposition un Imprimé Fiscal Unique (IFU) pour vous aider à déclarer les revenus perçus sur la plateforme.

10. Comment puis-je être sûr de ne pas perdre mon argent ?

Prêter présente un risque de non remboursement et nécessite une immobilisation de son épargne. Prexem vous encourage à bien répartir vos prêts et à ne prêter que l’argent dont vous n’avez pas besoin dans un horizon proche.
L’emprunteur s’engage formellement et juridiquement à rembourser la somme qui lui sera prêtée au risque d’encourir des poursuites judiciaires.
En cas de défaut, Prexem activera son fonds de protection qui permettra aux prêteurs de récupérer tout ou partie du capital restant dû sous certaines conditions.

11. Conditions de sélection des projets et des porteurs de projet ?

Toute entreprise enregistrée en France et ayant au moins un exercice comptable clos peut emprunter sur la plateforme Prexem. L'emprunteur doit cependant justifier d'un chiffre d'affaires au minimum de 90 000 euros et présenter une capacité de remboursement avérée.
La sélection des dossiers se fait en trois étapes rigoureuses :
(i) Nous évaluons quantitativement grâce à un algorithme propriétaire le risque du projet afin de déterminer le taux auquel l’entreprise peut emprunter.
(ii) Notre département analyse crédit procède à l’analyse fondamentale du dossier
(iii) Prexem décide de la mise en ligne du projet

12. Comment fonctionne le score Prexem ?

Prexem attribuera un score à chacun des projets présentés sur la plateforme. Ce score reflètera la solidité de chacun des dossiers.
Pour chaque score, un indice de solvabilité du projet de financement sera associé, selon la grille suivante :

Score A+ A B+ B C
Indice de Solvabilité 100% - 98,8% 98,8% - 97,6% 97,6% - 96,4% 96,4% - 95,2% < 95,2%

13. Pourquoi Prexem fixe le taux ?

Il nous semble particulièrement difficile de demander aux prêteurs de faire l’analyse crédit en détail et sur chaque projet. Prexem vous apporte son expertise dans ce domaine.
Les prêteurs intéressés par le projet savent que leur offre sera retenue dès lors que la somme totale est réunie, contrairement au système d’enchères où leur participation est conditionnée au taux choisi.
De plus, fixer le taux permet de transférer les fonds à l’entreprise sitôt que le montant du prêt demandé est atteint.

14. Que se passe-t-il en cas de retard de remboursement ?

Le prêteur sera prévenu immédiatement par courriel et Prexem essayera de conseiller au mieux l’emprunteur pour trouver des solutions au remboursement de cette échéance. Il aura alors 7 jours pour régulariser la situation.
Si cette régularisation n’intervient pas, Prexem fera parvenir à l’emprunteur une mise en demeure de régulariser l’impayé sous 15 jours.
Passé ce délai, au nom et pour le compte des prêteurs, Prexem aura alors la possibilité de se prévaloir de l’exigibilité immédiate du prêt en capital et intérêts (prononciation de la déchéance du terme).
Prexem activera alors son fonds de protection pour les prêteurs dans un délai de 60 jours après constatation par Prexem du non-paiement total ou partiel des sommes exigibles.

15. Comment fonctionne le fonds de Protection ?

Le fonds de protection a pour objectif de compenser tout ou partie des pertes en capital du prêteur dans le cas d’un défaut de l’emprunteur (prononciation de la déchéance du terme par Prexem). Il ne peut cependant pas être considéré comme une garantie pour le prêteur de récupérer les sommes potentiellement perdues en cas de défaut.
Pour chaque projet présenté sur la plateforme, Prexem indiquera l’indice de solvabilité estimé pour le projet concerné ainsi que le montant de protection qui en découle.
Le prêteur sera indemnisé dès l’activation du fonds de protection par Prexem et dans la limite des sommes disponibles dans le fonds au moment de l’activation.
Le montant de protection est une somme fixe allouée dès la présentation du projet. Une fois que celui-ci a démarré, votre capital est donc de plus en plus protégé au fur et à mesure des remboursements mensuels.
Exemple d'un projet de 100 000 euros sur 24 mois noté A, ayant un montant de protection est de 27 778 euros : un particulier qui prête 300 euros a 28% de son capital protégé par le fonds de protection dès le début du prêt, 50% au bout de 12 mois et 100% au bout de 18 mois, sous réserve des sommes disponibles dans le fonds de protection.
Le fonds de protection a été initialement alimenté par Prexem a hauteur de 25 000 euros. Pour chaque projet financé, 0,5% du montant du financement contribue à l'abondement du fonds.

16. Y-a-t-il des frais pour le prêteur ?

Aucun.

17. Y-a-t-il un avantage fiscal à investir ?

Depuis le 1er janvier 2016 sur Prexem, en cas de défaut d'un emprunteur, les pertes éventuelles en capital peuvent être déduites du montant imposable des intérêts perçus dans le cadre d’autres prêts consentis dans les mêmes conditions, donc d’autres prêts octroyés via le financement participatif. La loi de finances rectificative pour 2015 permet cette déduction qui sera possible pour les revenus de l’année au cours de laquelle la créance est devenue irrécouvrable, ou, par report, lors des 5 années suivantes.

18. Quel document juridique atteste de l’existence du prêt ?

Chaque prêteur pourra trouver, dans l'onglet juridique de chaque projet auquel il a participé, l'exemplaire du contrat signé par l'emprunteur ainsi que son document de souscription personnel. Voir lien suivant pour un contrat-type

19. Comment fonctionne la période de souscription du prêt ?

Chaque prêteur indique le montant qu’il souhaite prêter sur un projet pendant une période préalablement définie et au taux fixé par Prexem. Les sommes sont agrégées en continu jusqu’à ce que le montant demandé par l’emprunteur soit atteint. A cet instant, la période de souscription est clôturée et les fonds sont alors être transférés à l’emprunteur.

20. Que se passe-t-il si Prexem disparaît ?

Votre argent n’est en aucun cas détenu par Prexem mais sur des comptes de cantonnement chez BNP Paribas, gérés par Lemon Way, notre Prestataire de Service de Paiement (PSP) agréé par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR). Les flux financiers et en particulier les prélèvements de remboursement des prêts souscrits continueront donc d’avoir lieu jusqu’à leurs échéances, indépendamment de Prexem.

21. Que se passe-t-il si la somme n’est pas réunie ?

Si le projet ne fédère pas suffisamment de prêteurs à l’issue de la période de présentation du projet et en l'absence d'extension de cette période, le prêt est annulé et l’argent retourne sur votre compte Prexem afin que vous puissiez le réinvestir sur d’autres projets. Cependant, Prexem peut prolonger la période de présentation du projet afin de permettre à la communauté de prêteurs de réunir la somme demandée.